Les tatouages sont-ils sûrs ? Risques pour la santé liés au tatouage

Le tatouage est une pratique aussi vieille que la civilisation, mais un millier d’années après que nous ayons commencé à peindre notre peau de façon permanente, il n’est toujours pas exempt de risques à 100 %. Voici quelques problèmes qui peuvent survenir avec les tatouages.

Les infections peuvent être transmises par les outils de tatouage. Ces outils entrent en contact avec le sang et les fluides corporels. S’ils ne sont pas correctement stérilisés, ils peuvent transmettre des maladies comme l’hépatite B, l’hépatite C, la tuberculose et le VIH.

La plupart des studios de tatouage modernes utilisent des aiguilles à usage unique, et ce type de problème est rare. Le tatouage amateur (comme dans les prisons ou dans les salons de tatouage non autorisés) est plus risqué.

Les réactions allergiques aux encres de tatouage sont rares mais possibles. La peau peut réagir à l’encre rouge, jaune et parfois blanche lorsqu’un tatouage est exposé à la lumière du soleil.

Les réactions allergiques de la peau sont de type éruptif. Les encres de tatouage couramment utilisées contiennent des sels métalliques et peuvent contenir du plomb, mais pas en quantités dangereuses. Les pigments organiques qui ne contiennent pas de métaux lourds peuvent être plus problématiques. Selon une statistique de la Commission européenne, 40 % des colorants organiques pour tatouage utilisés en Europe ne sont pas approuvés pour un usage cosmétique, et une amine aromatique cancérigène se trouve dans 20 % d’entre eux.

Les tatouages comportant de grandes surfaces d’encre noire peuvent, dans de rares cas, causer des problèmes lors des examens IRM. L’encre noire contient de l’oxyde de fer, et un scanner IRM peut faire chauffer le fer en y induisant un courant électrique. Comme nous l’avons dit, c’est rare, et le fait d’avoir un tatouage ne doit pas être une raison pour ne pas passer un examen IRM si nécessaire.

Guess You Would Like:  Coups de soleil sur les tatouages - Tout ce que vous devez savoir

Les pigments des tatouages peuvent déclencher diverses affections dermiques comme les granulomes, diverses maladies lichénoïdes, la dermatite cémentaire, les dépôts de collagène, le lupus érythémateux discoïde, les éruptions eczémateuses, l’hyperkératose et la parakératose, et les chéloïdes.

Les tatouages peuvent causer des problèmes même après une longue période où ils restent sur la peau. Par exemple, une dermatite eczémateuse peut apparaître de quelques mois à vingt ans après le dernier tatouage.

Le processus de tatouage peut produire des hématomes (bleus) si une aiguille de tatouage perfore un vaisseau sanguin. Ces hématomes peuvent apparaître sous forme d’auréoles autour d’un tatouage ou sous forme d’un hématome plus grand si le sang s’accumule dans une flaque, et ils guérissent généralement en une semaine.

Certaines grosses particules du pigment de l’encre peuvent s’accumuler dans les ganglions lymphatiques, ce qui peut provoquer des inflammations. Les ganglions lymphatiques peuvent également être décolorés par le pigment, ce qui, avec l’inflammation, peut donner un faux drapeau comme indicateur de mélanome. Cela peut rendre difficile le diagnostic de mélanome chez un patient ayant des tatouages.

Les anticoagulants (médicaments qui empêchent la coagulation du sang) peuvent rendre le tatouage difficile car ils renforcent les saignements. De ce fait, ils rendent la cicatrisation d’un tatouage plus longue, et comme ils « lessivent » l’encre, il faudra plus de temps (et de tatouage) pour faire pénétrer suffisamment d’encre dans la peau.

Un problème général aux États-Unis est que la Food and Drug Administration ne réglemente pas le tatouage ni l’encre de tatouage.

Personne ne sait avec certitude ce que contiennent les pigments utilisés pour le tatouage, en particulier les encres à ultraviolets (UV) et les encres qui brillent dans le noir. La FDA affirme que « de nombreux pigments utilisés dans les encres de tatouage sont des couleurs de qualité industrielle convenant à l’encre des imprimantes ou à la peinture automobile. »